logo-lettrine-72dpi.gif
Le parcours thérapeutique de reconstruction - abus et traumatisme

Il y a de multiples situations d’abus possibles dans notre enfance ou notre vie adulte, passée ou présente : abus sexuel, psychologique, spirituel, institutionnel, de pouvoir, de confiance, viol, inceste, emprise, maltraitance, abus insidieux et/ou manifeste...

 

L’abus impacte notre vie : cette fracture est un traumatisme.

 

Les traces que laissent ce traumatisme vont amener à se protéger d’un monde désormais perçu comme menaçant. Et des protections non conscientes peuvent nous amener dans des répétitions et des impasses de vie : elles entravent la liberté de choix et les possibilités d’action.
On peut fonctionner longtemps de cette façon avant de décider - parfois à l’occasion d’une crise - d’entreprendre un travail thérapeutique.


L’accompagnement thérapeutique que nous proposons vise à construire autrement l’avenir avec les traces qu’a laissé l’abus.


Dans cet accompagnement, nous sommes attentifs à :


• être curieux de ce que vit la personne et ne pas savoir pour elle ;
• respecter le chemin de chacun, l’imprévisibilité de son parcours
et de son devenir ;
• nous appuyer sur les dynamiques relationnelles.

logo-lettrine-72dpi.gif

Construire son propre parcours ... en le construisant à son rythme...

Le parcours permet de visiter les impacts inscrits par l’abus, par thématique. Chaque thématique fait l’objet d’un module.

 

Le rythme de chacun étant singulier, vous pourrez choisir ces modules en fonction de ce que vous avez besoin de visiter, dans l’ordre qui vous importe.


Chaque module se déroule sur 5 ateliers de deux jours et demi, chaque atelier permettant d’expérimenter des aspects différents de la thématique.


Chaque module est accompagné par 2 thérapeutes. Il fonctionne en groupe fermé, de 12 personnes maximum qui se retrouvent pour les 5 ateliers de 2 jours et demi formant le module. Le groupe chemine donc pendant 5 mois avec les mêmes participants du premier au cinquième week-end.

logo-lettrine-72dpi.gif

Pourquoi un travail thérapeutique en groupe ?

• quel que soit l’abus, il y a un vécu commun qui crée une compréhension spontanée de la parole de l’autre et fait sécurité 

• je peux sortir du silence et du secret 
• je peux m’exprimer librement car il n’y a pas de jugement, il n’y a pas besoin de justification, de devoir paraître ;
• je peux faire l’expérience, au sein d’un groupe, d’être accueilli(e) dans ma parole brute, de me sentir vu(e), entendu(e), compris(e), rejoint(e) et reconnu(e) 
• je peux accéder une nouvelle compréhension de ma propre histoire grâce à la réflexion menée par chacun 
• je peux me reconnecter à mon élan de vie, ré-apprendre à faire confiance à mes perceptions et mes intuitions ;
• je peux sortir de l’isolement, de l’exclusion de l’humanité, tisser de la fraternité et vivre un compagnonnage ;
• je peux goûter à l’apaisement de partager dans un lieu où ma parole ne reste pas stérile, où la relation va faire appui, permettre la transformation et la construction d’un socle intérieur.